Vous souhaitez travailler et vivre autrement ?

Alors, observons ce qui est là, présent, sous nos yeux.

Prenons un moment pour prêter attention à la trame de notre existence au quotidien. En arrière-plan, nous discernons peut-être un peu une des deux sources de cette trame, notre ‘’maison intérieure’’, notre "oïkos", cet espace au cœur de nous-même où nous restaurons nos forces. L'autre est notre environnement et il se passe toutes sortes de choses quand notre "oïkos" est en contact avec l'environnement, c'est à dire tout le temps.

Le terreau de nos actes est-il suffisamment vivant ?

Nous le savons : la qualité de l’air que nous inspirons joue sur notre santé et nos espaces intérieurs, même si nous n'y pensons pas. Et la multitude d’informations qui circule silencieusement entre notre environnement et nos espaces intérieurs nous transforme tout autant. Comment s'installent, se modifient et se régularisent alors nos équilibres intérieurs s'organisant à partir de ces informations? Et comment rendre suffisamment vivant notre "oikos", le terreau qui nourrit ce que nous faisons et ce que nous souhaiterions accomplir?

 

Devenir plus tranquillement créatifs ?

Comment nous aimerions-nous être? Qu'aimerions nous faire ? Tout n'a pas la même importance à nos yeux. Nous avons à clarifier nos orientations en restant en même temps attentifs à comment nous sommes, là, maintenant, puisque notre futur est en germe dans ce maintenant. En améliorant la qualité de notre terreau pour le rendre plus vivant, nous améliorons la fécondité du terreau, l'écologie de notre "oïkos" en relation. L’écologie n’est-elle pas la science des relations développées par les organismes vivants entre eux et avec ce qui les entoure ? Alors, comment s’organise notre écologie relationnelle en situation ?

 

Vers où nous diriger en pratique ?

Pour  amorcer consciemment une évolution vers ce qui nous intéresse et personne ne peut nous fournir de direction à prendre. Personne d'autre que nous ne peux imaginer où se trouvent nos limites ce à quoi sommes sensible, ce qui nous apaise, ce qui nous fait peur ou ce qui nous anime vraiment.Tout cela va nous permettre de clarifier comment commencer, quel est notre chemin, différent de celui de quelqu'un d'autre. De même que personne ne peut non plus imaginer nos potentiels latents, de même notre terreau est plus ou moins favorable pour que germe telle ou telle graine, nous avons à trouver peu à peu le sentier d'évolution qui deviendra nôtre. La démarche de l'écologie relationnelle regroupe le chemin vers tous ces ajustements entre "oïkos", notre maison intérieure et ce qui nous entoure.

 

Que voulons-nous cultiver en nous et autour de nous?